Développement Durable

Collecte des déchets d'amiante lié - Procédure de dépôt à la déchèterie de Mâcon La Grisière

[Lire la suite ...]

Recyclage des téléphones portables

collecteur_mobile_camval

En France, le nombre de téléphones portables usagés collectés annuellement est inférieur à 8% des mises en services. Plusieurs dizaines de millions de téléphones obsolètes sont ainsi conservés dans les foyers ou pire, jétés avec les ordures ménagères.

Afin d'éviter ces dérives, la société ORANGE lance au niveau national une démarche qui favorise dans un cadre social et solidaire, la collecte, le réemploi ou le recyclage des téléphones mobiles en France ou en Afrique.

Une convention de partenariat de recyclage des téléphones mobiles usagés entre la CAMVAL et ORANGE a été signée le 7 décembre 2015 par Monsieur le Président de la CAMVAL et Madame Véronique Morlighem, déléguée régionale Bourgogne ORANGE.

La CAMVAL a équipé ses quatres déchetteries de collecteurs dédiés.

[En Savoir Plus ....]

 

Citations

"Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs." Gro Harlem Brundtland

"Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants" Antoine de Saint Exupéry

 


Les collectivités territoriales s'engagent pour le climat : rapport de la Délégation du Sénat aux collectivités territoriales et à la décentralisation (cliquez ici...) 


Eclairage public semi permanent

La situation
Par rapport à sa population (environ 1800 habitants au dernier recensement), la Commune de Prissé est très vaste avec une surface de 10,85 km². De plus, elle est constituée de plusieurs hameaux éloignés du centre et relativement peuplés. Parmi les principaux nous pouvons citer ceux de Monceau, Les Bouteaux, Collonge, Montagny, Mouhy ou encore Chevigne.
Elle dispose en outre de nouveaux lotissements dont il a fallu éclairer la partie publique.
Le réseau d'éclairage public est donc très étendu par rapport à d'autres communes de même importance. Quelques chiffres :
° Pas moins de 26 compteurs sont recensés pour un total de 325 luminaires éclairant les différentes zones habitées de la Commune
° La consommation annuelle est de l'ordre de 205000 kWh
° La facture s'élève à plus de 13500 euros (chiffres 2008) pour un prix moyen de 0.07 euro le kWh.

La démarche environnementale
Outre le fait que la réduction de la durée de l'éclairage public diminue la facture énergétique de façon notable (plus de 30% d'économies), sa mise en oeuvre répond à une démarche citoyenne de maîtrise de l'énergie. Elle répond également à d'autres préoccupations notamment en terme de préservation de la bio diversité (flux migratoires, préservation des espèces, dérèglements biologiques, …) et de pollution lumineuse (dépenses énergétiques inappropriées, insectes pollinisateurs décimés, végétation dégénérative, …).

La mise en oeuvre 
Des horloges astronomiques ont été déployées. Elles assurent l'extinction de l'éclairage de 0h00 à 5h00 du matin.
Relativement souples d'emploi, elles permettent de réguler les périodes d'éclairage de façon fiable selon un calendrier précis en s'adaptant aux évènements :
° éclairage continu (Noël, fête communale , …)
° obscurité (jour de la nuit ( www.jourdelanuit.fr), 8 décembre, …).

 


La pollution lumineuse

(source : www.notre-planete.info)

France_lumineuse.jpg

On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont si nombreux et omniprésents qu'ils nuisent à l'obscurité normale et souhaitable de la nuit.

Conséquences de la pollution lumineuse

Les conséquences les plus évidentes vont de la simple gène (qui peut tout de même perturber le sommeil dans le cas d'une source lumineuse clignotante dirigée vers une chambre), aux dépenses inutiles d'énergie.
Dès 1830, les responsables de l'éclairage à Paris n'allumait qu'un réverbère sur deux les nuits de clair de lune afin d'économiser l'énergie.
De surcroît, les effets sur la faune et la flore sont notables :

  • La végétation éclairée en permanence dégénère de façon précoce
  • les oiseaux migrateurs sont gênés et désorientés : près d'un million d'entre eux en meurent chaque année selon Marc Théry, chercheur au laboratoire d'écologie générale.
  • les populations d'insectes nocturnes et pollinisateurs sont décimées (seconde cause de mortalité après les produits phytosanitaires)

Conséquences énergétiques et économiques : un véritable gouffre

En France, les dernières enquêtes nationales notent qu'en 2002, l'éclairage public représente en moyenne 48% de la consommation totale d'électricité des communes, et 40 % des dépenses. Or, l'ADEME estime que les économies sur ce poste peuvent atteindre 20 à 40 % avec des investissements de surcroît rentables.
Enfin, une enquête de la Direction générale des collectivités locales et de l'ADEME note que l'éclairage public représente en France 4% des émissions totales de gaz à effet de serre...

 

 

En savoir plus

Qu'est ce que le développement durable

La qualité de l'air en Saöne et Loire